Prospection : Comment est-ce que j’ai trouvé mes premiers clients ?

Quand on devient Freelance, le travail ne nous tombe plus dans les bras tous les lundis matins. Fini ce confort du salariat, désormais, il faut aller chercher ses missions. Et pas facile d’en trouver lorsqu’on commence. Je vous livre ma méthode de prospection qui m’a permis en un mois d’avoir mes premières missions !

Comment provoquer la rencontre avec ses premiers clients ?

Parlons peu, parlons marketing. Deux approches s’offrent à vous en terme de prospection de clients : l’outbound marketing et l’inbound marketing.

L’outbound marketing est un ensemble de techniques par lesquelles on va chercher son client de façon active. À l’inverse, l’inbound marketing mise sur la création de contenus spécialisés pour séduire, toucher et attirer son client idéal.

Si l’inbound marketing est une très bonne stratégie à long terme pour fidéliser ses clients, elle demande du temps, de la régularité et surtout de la patience ! Or, lorsqu’on se lance, on a besoin de travail, maintenant et tout de suite ! C’est donc à l’aide d’un démarchage actif que je suis allée chercher mes premiers clients.

Outbound marketing : la newsletter au réseau

Trouver une mission revient à trouver des personnes qui vous font confiance parce que…

Pas de confiance, pas de client,
pas de client, pas de mission,
et pas de mission… pas de mission !

C’est l’analyse de Thomas Burbidge, créateur de l’excellent podcast « Young, Wild and Freelance », qu’il donne dans l’épisode « La confiance, clé de voute du marketing ».

Dans cet épisode, pas de tips ou d’astuces mais plutôt une approche pour repenser la relation avec son client de façon plus humaine : après tout, le début d’une collaboration est avant tout une rencontre entre deux humains.

Et c’est là que ça peut coincer : quel inconnu voudra bien vous accorder de la confiance s’il ne vous connaît pas ? 

Il est temps d’utiliser votre arme secrète : le réseau

Si vous avez eu la chance, comme moi, d’avoir quelques expériences professionnelles avant votre activité d’auto-entrepreneur, vous avez de nombreux collègues qui connaissent votre capacité à (bien) travailler et qui seront prêts à vous faire confiance.

C’est pourquoi, à mon lancement j’ai envoyé une newsletter à tous mes anciens collègues, managers, clients, professeurs, camarades, prestataires, etc., leur annonçant la bonne nouvelle : je me lançais en Freelance !

Pas besoin d’en faire des tonnes : un petit texte explicatif, la liste de mes prestations et le profil type de mon client idéal. Je me suis permise de rajouter mes derniers projets personnels qui mettaient en avant les compétences que je proposais et le tour était joué !

Les bénéfices ont été doubles : j’ai informé tout mon réseau de mon changement d’activité et je les ai invités à m’aider en parlant de moi autour d’eux, ou même, directement, de me proposer des missions (et en prime j’ai reçu plein de réponses adorables encourageantes !)

 La force des réseaux sociaux

Ce contenu, tout beau tout chaud, je l’ai réutilisé sur mes réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Twitter, LinkedIn, j’ai fait feu de tout bois !

 Sur LinkedIn, je cible particulièrement mon réseau professionnel : mes anciens collègues et mes anciens clients.

Sur Instagram, je cible davantage les illustrateurs et les illustratrices qui me suivent, soit une partie de mon cœur de cible.

Sur Twitter, c’est assez large, mais mes abonnés sont essentiellement des professionnels de la communication.

Enfin, sur Facebook, j’ai peu d’audience, mais c’est là que mes proches me suivent, et ma foi, ce sont les personnes qui me veulent le plus de bien, donc ce sont les plus enclins à faire savoir que je cherche du travail !

En ce qui concerne le contenu c’est assez simple : je recycle celui de la newsletter en petits contenus prêts à l’emploi.

Quels résultats ?

Cette technique simple m’a apporté 4 missions. Certaines étaient courtes et éloignées de mon domaine de prédilection, mais au début de son activité, on n’est pas en mesure de refuser un peu de trésorerie. D’autres étaient plus enthousiasmantes : j’ai débuté un projet de podcast avec l’illustratrice Mikankey, et j’ai réalisé 10 interviews filmées pour le Fonds d’art contemporain. Une jolie victoire pour mon premier trimestre de Freelance !

3 commentaires sur “Prospection : Comment est-ce que j’ai trouvé mes premiers clients ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s